Notre objet social

Nos statuts paraîtront bientôt au Moniteur belge et nous les placeront sur ce site en temps utile. En attendant, voici une copie de notre objet social:

L’association a pour but de développer une réflexion critique et pratique sur les enjeux liés à la ruralité dans un contexte post-industriel, et plus spécifiquement sur les modèles agro-alimentaires contemporains et les savoirs-faire issus de l’agriculture. Elle s’inscrit dans le courant de l’agro-écologie ainsi que dans la perspective théorique de « l’écologie politique », entendue comme les relations complexes et multiformes entre milieux humains et naturels.

Elle se donne pour objectifs :
de proposer une recherche-action sur les enjeux ruraux et agricoles ;

de permettre un apprentissage collectif ainsi que la transmission des sciences et techniques écologiques dans le domaine de l’agriculture;

d’initier des dynamiques locales et participatives sur ces problématiques.

La poursuite de ces objectifs se réalisera notamment par les activités suivantes :

1. Organisation de débats, élaboration d’études critiques et de synthèses sur les thématiques suivantes : rapport aux énergies (dépendances aux énergies fossiles, forces de tractions), intrants phytosanitaires, biotechnologies végétales, biodiversité, statut du paysan et dynamiques de centralisation de l’industrie agro-alimentaire, statut de la propriété du foncier et des outils agricoles, expériences maraîchères et de « retour à la terre », évolutions de l’alimentation, expérimentation de techniques agro-écologiques ;

  1. Création d’un milieu propice à l’expérimentation pratique et collective sur ces enjeux, situé à Marchin, pouvant comprendre notamment: un jardin collectif; des niches à biodiversité accompagnées de supports didactiques ; des espaces dédiés à différents publics-cible ; des arbres et arbustes fruitiers, de préférence de variétés rares ; un espace public, lieu de rencontre pouvant servir à héberger des activités conviviales, des débats où encore des performances artistiques ; un bâtiment pouvant abriter les outils, ainsi que remplir d’autres fonctions ;
  2. Ateliers de transmission centrés sur l’appropriation de savoirs-faire, à la fois traditionnels et novateurs. Il peut s’agir d’ateliers de cuisine, de mise en conserve, de philosophie, de reproduction de semences ou encore de planification potagère. Ces ateliers seront enrichis par des fiches documentaires réalisées dans le cadre des activités de l’association.

Elle peut accomplir tous les actes se rapportant indirectement ou directement à son objet. Elle peut notamment prêter son concours et s’intéresser à toute activité similaire à son objet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *