Archives pour la catégorie Au jardin

D’où vient le vent?

Du 17 septembre au 18 novembre 2018
Vernissage : le Dimanche 16 septembre de 11 à 17h

L’exposition aura lieu dans le terrain public qui était auparavant une vaste prairie non exploitée. Avec l’occupation par le collectif Kachinas, celui -ci a pu renaître et s’enrichir d’une belle diversité écologique. C’est maintenant un jardin partagé, un verger, une pâture… espaces autour desquels s’est constitué un collectif dont l’identité réside dans le fait de partager la culture et les savoirs-faire potagers, l’élevage et la pratique culturelle. Ce lien entre la vie et la pratique artistique se fait ainsi au grand air et nombreux sont les Marchinois-e à arpenter ce lieu, qui devient un objectif de promenade. Ils empruntent le petit chemin coupant le terrain en deux et qui relie entre elles deux implantations scolaires. Peu à peu, sauf pour l’élevage, les clôtures ont été démontées, pour permettre l’accès à ce terrain communal qui est un bien collectif.

La girouette articule tradition et modernité. Ce motif persiste à travers le temps et a imprimé sa marque dans la culture populaire. Sa fonction consiste à indiquer la direction du vent. La girouette permettait jadis permettait d’orienter les navires. Arrivée dans nos contrées par les peuples vikings, elle a progressivement intégré nos paysages et les clochers, contribuant à une faculté collective de perception de « où vient le vent ». 

L’exposition « D’où vient le vent? » vise à toucher la population locale avec des créations contemporaines déclinées autour d’un objet familier. La girouette, dans la tradition, montre une iconographie en lien avec le pays : chez nous en Wallonie, le coq ; en Flandre, le lion ; en Allemagne, le loup, etc. Lorsqu’elle prend la forme du coq, dans nos contrées, il est généralement représenté chantant contre le vent dominant.

 

Aujourd’hui, on avait la chance d’avoir Cédric Guilleaume avec nous pour la première taille des fruitiers, moment délicat s’il en est. Bien nous en pris, ses conseils et ses techniques sont très efficaces! Et puis nous avons eu le plaisir de partager sa joie à voir le bel état du verger collectif du Fourneau ; il est bien parti dans la vie!

Qu’il est plaisant le temps des récoltes

Pas à dire, ce n’est pas une année fameuse!

Mais, au final, ça n’empêche pas la beauté du jardin ni les récoltes plutôt sympathiques… moins abondantes sans doute, surtout sur les patates qui sont franchement ratées cette année, mais d’autres récoltes se portent très bien, merci pour elles!

Silence, on fauche!

Il y a peu d’impressions aussi agréables pour le corps que celle qui se produit au passage de la lame effilée au ras des brins d’herbe.

En ce début juillet, nous profitons à plein du retour (enfin!) des beaux jours pour faucher la prairie et préparer la pitance des goulus moutons en hiver.

Pour rappel, nos faux viennent de chez l’artisan passionné Peter de Schepper du Pic Vert qui nous avais reçu et instruit longuement aux secrets de la faux (et de sa passion!) l’an dernier.

 

img-20160717-wa0005 img-20160717-wa0007 img-20160717-wa0010 img-20160717-wa0016 img-20160717-wa0019 img-20160717-wa0021 img-20160717-wa0024 img-20160717-wa0029 img-20160717-wa0031 img-20160717-wa0036 img-20160717-wa0038 img-20160717-wa0041

Aujourd’hui, on tond les moutons!

Hier nous avons tondus les moutons, avec l’aide de Mayon qui connait bien son affaire.
fondation-roi-baudouinceralogoMerci à la Fondation Roi Baudouin et à la coopérative CERA pour leur soutien, à présent les clotures sont fabriquées, les abris aussi, et nos moutons ont un espace bien confortable.

Avez-vous remarqué à quelle vitesse ils broutent l’herbe?

dsc_3595

SONY DSC dsc_3585 dsc_3589 dsc_3603

SONY DSC

Les moutons sont arrivés!

Les voici les voilà, les moutons sont arrivés!

Après les bien nommés « travaux d’hiver » (protection des arbres, construction de l’abri, clôtures), nous avons pu aller chercher nos moutons en ce beau dimanche 1er mai, chez Philippe et Emmanuelle du Jardin des 4 vents. En voici déjà les premières photos.

Ce sont des roux ardennais, une très belle variété rustique, locale, résistante aux maladies et surtout magnifique. Il y a là deux mères et leurs quatre petits de l’année, deux petits mâles et deux petites femelles.

On voit déjà la différence dans le niveau de l’herbe, ils ont très bon appétit et se plaisent manifestement très bien dans leur nouvelle pâture. Pour rappel, l’objectif premier de ces moutons est d’entretenir le terrain, notamment au pied des arbres fruitiers plantés l’an dernier.

Et puis ils sont juste en contrebas de l’école du cirque, juste au-dessus de l’école de la vallée, ça crée une chouette proximité avec les animaux.

ceralogoNous remercions très chaleureusement la Fondation Roi Baudouin (appel « Vis mon Village! ») et la Banque Coopérative CERA (appel « Donne un coup de vert à ton environnement! ») pour leur soutien et pour avoir rendu ce projet possible.

Kachinas lauréat! En route pour la bergerie collective!

ceralogoNous venons de l’apprendre, c’est officiel!

Kachinas figure parmi les lauréats du second cycle de l’appel à projets ‘Donnez un coup de vert à votre environnement’ de la banque coopérative CERA.

Nous avons proposé un projet de « Bergerie pédagogique ». En lien avec l’école de la vallée, dans les semaines qui viennent, nous allons nous atteler à la construction de l’abri et des clôtures, et bientôt des moutons viendront prendre leurs quartiers d’été dans leurs pâtures!

Nous nous en réjouissons!

Une bergerie pédagogique initiée par Kachinas

Cliquer sur l'image pour voir le plan détaillé

Cliquer sur l’image pour voir le plan détaillé

Nous avons un problème: l’herbe pousse trop vite au pied des fruitiers!

Nous avons une opportunité: nous sommes à côté de l’école et du jardin collectif!

Nous avons des ressources: des bras, des bonnes volontés, et un peu de matériel!

Nous avons trouvé la solution: une bergerie pédagogique! Un contact de proximité avec le petit élevage pour les élèves de l’école, et l’entretien du verger. Du win-win comme dirait l’autre.

Nous venons d’obtenir un généreux coup de pouce de la Fondation Roi Baudouin, qui va nous permettre d’installer tout cela dans des conditions optimales.

Lire le communiqué de presse de la Fondation Roi Baudouin qui reprend les projets sélectionnés en 2015.

Lire l’article que nous consacre La Meuse Huy-Waremme de ce jour (qui au passage rajeunit François de 2 ans, wahoo!).

 

 

En septembre, on récolte!

Le jardin est magnifique pour cette première année, les récoltes abondantes!

11960372_10207647726731898_858748421_o11982602_10207646776068132_340312086_o

11990729_10207647690690997_1685863272_o 11984516_10207647670490492_1980846463_o 11982517_10207647662810300_362836311_o 11948346_10207647650409990_649261273_o 11973872_10207647639089707_1639855974_o 11973373_10207646744467342_862710734_o (1) 11975515_10207646835829626_310759092_o 11991229_10207646823789325_63910010_o