Archives pour la catégorie Non classé

La Croisière Toxique se torpille!

Huitième édition et clap de fin pour les Croisières Toxiques, qui vous invitent à se torpiller en beauté! On vous donne rendez-vous pour une dernière édition ce 26 octobre, de 13h30 à 17h30.

Attention, exceptionnellement l’embarquement et le débarquement se feront au parc de la Boverie, à côté de la « tour cybernétique », au pied de la passerelle.

La croisière sera suivie du vernissage de l’expo « La croisière se torpille », d’une projection spéciale, d’un souper et d’une petite fête à la MMIL…

Infos et billeterie : https://tickets.certaine-gaite.org

D’abord, il y avait une vallée, creusée par la Meuse, dont le limon fertilisait les terres alentour. Puis la vallée devint industrielle, le cours du fleuve fut rectifié ; de précieux minerais furent extraits des entrailles de la terre ; l’atmosphère s’emplit de gaz et de poussières. Enfin, il y eut des friches, des espaces abandonnés, désaffectés puis réaffectés….

La croisière toxique est une enquête fluviale, une archéologie du passé qui se construit au fil de l’eau et des récits de nos trois guides – Anne Stelmes [1], Arnaud Péters [2] et Alexis Zimmer [3] – pour faire émerger, au milieu d’un imposant paysage, une histoire conflictuelle de l’industrialisation de la vallée de la Meuse.

À rebours d’une lecture nostalgique, héroïque et technophile de l’histoire du bassin liégeois, les croisières toxiques explorent d’autres registres de sensibilité et de rapport aux friches industrielles qui façonnent le bassin mosan.

Comment défaire le caractère d’évidence de l’histoire et permettre son héritage et sa réappropriation ? Comment rendre le territoire à nouveau polémique ? Comment rendre au bassin et à son évolution un sens échappant au discours politique lancinant sur la crise ou la reconversion ?
En voguant au milieu des traces de notre passé, c’est bien des outils pour comprendre notre présent et imaginer notre futur que nous cherchons à construire.

[1] Responsable scientifique des collections à la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège (MMIL).

[2] Historien au Centre d’histoire des sciences et des techniques, ULiège

[3] Biologiste et philosophe, auteur de Brouillards toxiques chez Zones Sensibles (2016)

Meilleurs voeux pour 2017!

Pour notre âme, les jours, la vie et les saisons,

Les songes de nos cœurs, les plis des horizons, 

L’aube et ses pleurs, le soir et ses grands incendies, 

Flottent dans un réseau de vagues mélodies ;

Une voix dans les champs nous parle, une autre voix 

Dit à l’homme autre chose et chante dans les bois.

Par moment, un troupeau bêle, une cloche tinte. 

Quand par l’ombre, la nuit, la colline est atteinte, 

De toutes parts on voit danser et resplendir,

Dans le ciel étoilé du zénith au nadir,

Dans la voix des oiseaux, dans le cri des cigales,

Le groupe éblouissant des notes inégales.

Victor Hugo, extrait de « Écrit sur la plinthe d’un bas-relief antique », Les Contemplations, 1833.

Travaux d’hiver : la mangeoire 

A Kachinas nous affectionnons le travail collectif. Mais voilà, il arrive que l’un d’entre nous fasse une échappée en solitaire. C’est le cas de Sergio qui s’est lancé en solo dans la construction de cette magnifique mangeoire. Nos moutons pourront ainsi déguster leur foin favori à satiété. Merci Sergio!

Nos prochains rendez-vous!

Bonjour tout le monde,

Parmi nos sympathisants, certain(e)s voudraient rejoindre le jardin collectif mais ne savent pas trop quand ou comment, d’autres essayent de s’organiser pour nous rejoindre quand c’est possible.

Alors, tout d’abord, le jardin collectif est ouvert à toutes celles et ceux qui voudraient le rejoindre. Nous sommes actuellement 4 ménages, une dizaine de personnes, mais il y a vraiment de la place pour accueillir davantage. On a une organisation très minimale, mais en moyenne le jardin nous occupe à peu près une demi-journée par semaine, en saison (cela peut-être une matinée ou une après-midi le week-end, une après 16h jusqu’en début de soirée)… Pour donner une idée du type d’investissement que ça représente. Il y a des moments un peu plus intenses et d’autres qui le sont un peu moins…

Bref, pour clarifier tout ça, nous avons créé une rubrique « à l’agenda » avec nos prochains rendez-vous. Tous sont ouverts et accessibles à ceux qui le souhaitent, et puis ce sera l’occasion de se rencontrer, discuter, échanger, et pourquoi pas nous rejoindre si le coeur vous en dit.

Voici les trois prochains rendez-vous;

Intéressé(e)(s) par nous rejoindre au jardin collectif? Il y a tout plein d’espace, plus on est de fous et plus on rit! Le dimanche 19 mars, jour de la Saint-Joseph, nous organisons une grande journée de plantage collectif de patates. Rendez-vous dès 10h sur le terrain, et pendant toute la journée. À 16h, on partage […]

 

Dernière parlotte politique

Parlotte politique StengersChères et chers ami.es

Mardi prochain, le 23 février dès 19h30, aura lieu la dernière parlotte politique. Au fil des quatre premières séances, nous avons passé en revue les différentes parties de l’ouvrage « La sorcellerie capitaliste » de Isabelle Stengers et Philippe Pignarre. Les discussions ont été riches et intenses!

Pour cette dernière séance, nous discuterons de quelques réflexions/questions que nous adresserons à Isabelle Stengers, sur la base de ce travail collectif, lors de sa venue le 11 mars. Un document de travail sera rendu disponible ce week-end.

Ce mardi, il y aura de la soupe, du pain, du fromage et du vin à partager…

Vous êtes toutes et tous les bienvenus. Celles et ceux qui souhaitent prendre connaissance du document de travail et nous faire un retour dessus, n’hésitez pas!

Une seule adresse: francois@kachinas.be.

Le jeudi, avec les élèves de l’école de la vallée, on sème des amarantes de chez Arabelle!

IMG_1210
IMG_1211IMG_1212

Petite amarante deviendra grande (et comestible!)

amarante

Chantier collectif — restauration du préau de l’école

Le week-end des 22 et 23 novembre, sous un soleil ardent, nous avons déployés nos ardeurs qui ne le furent pas moins (ardentes!). Merci à tous ceux qui sont venu passer un coup de main, filer quelques matériaux, amener ceci ou ça. C’était très chouette de pouvoir boucler ce chantier en un temps record, grâce à cette super concentration en matos et énergies!

Voilà donc un abri flambant neuf pour les outils, doté d’une très belle porte!

SONY DSC SONY DSCSONY DSC SONY DSC